RÉUNION DU 18 SEPTEMBRE 2015

Monsieur Jean-Pierre BAUX, ouvre la séance en souhaitant la bienvenue aux nombreux participants, et nous fait part du décès de notre  vice-président Monsieur Germain BERLATIER, survenu cet été, et une minute de silence est observée en sa mémoire.

INTERVENTION de M. Claude GARNIER


Lors du conseil des ministres du 31 juillet, monsieur le premier ministre a présenté la réforme de l’administration territoriale de l’état qui précise que dans chaque région fusionnée, il y aura l’an prochain un  seul préfet de région, un seul recteur de région académique, un seul directeur général d’agencer régionale de santé et un seul directeur régional pour chaque réseau ministériel. En métropole, les académies actuelles, maintenues dans leurs limites géographiques seront regroupées en 13 régions académiques et l’un  des recteurs exercera la fonction nouvelle de recteur de région académique .Ce dernier disposera de pouvoirs propres qui garantiront l’unité et la cohérence de l’action de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche dans les champs de compétence intéressant la région. Il sera l’interlocuteur unique du président du conseil général et du préfet de région.
Dans les neuf régions comprenant plusieurs académies, le recteur de région académique présidera un comité régional académique où siègeront les autres recteurs de la région. Cette instance permettra d’harmoniser les politiques publiques de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche menées par la région. Les recteurs de région académiques de ces neuf régions seront ceux des académies d’AIX-Marseille, Besançon,  Bordeaux, Caen, Lille, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz et Paris ; ils sont les préfigurateurs.
En ce qui concerne la région Provence, Alpes, Côte d’Azur, elle reste composée de deux académies et le recteur de l’académie d’Aix-Marseille, à compter du 1er janvier 2016 sera le recteur de région académique. Un décret précisera les fonctions de ce poste.
En ce qui concerne la carte des formations initiales scolaires ou initiales par la voie de l’apprentissage, les services et les conseillers des deux recteurs travaillent en collaboration afin de proposer une carte cohérente au niveau régional ; un travail par filière est privilégié.
Les académies d’Aix- Marseille et Nice vont avoir un projet académique commun portant sur trois axes. Un des axes relatif à l’ouverture au monde économique, artistique et international. L’ouverture au monde économique doit permettre aux jeunes et à leurs professeurs,  de découvrir les entreprises quelle que soit leur taille. Les actions d’ouverture doivent permettre aux élèves de développer leur esprit « d’entreprendre » dès le collège.
Le stage en entreprise est le moyen indispensable pour découvrir le monde économique, c’est pour cette raison que conformément à la circulaire du 25 février 2015,  nous avons créé sur l’ensemble, du territoire académique, 14 pôles de stages. Le modèle retenu mixe les pôles territoriaux, centrés sur les CLEE et des pôles par filière, centrés sur les campus des métiers et des qualifications.
Dans ce cadre un accent particulier sera mis sur les stages de découverte des élèves de 3ième. A ce propos, il faut signaler l’expérimentation renouvelée cette année, intitulée : Entreprise       Acteurs de l’Éducation prioritaire ». Ce dispositif a pour but de lutter contre les inégalités sociales et territoriales en permettant à des jeunes scolarisés dans l’éducation prioritaire, d’effectuer le stage obligatoire de 3ième dans des entreprises auxquelles il n’aurait pas eu accès sans ce dispositif.
Il concerne des élèves issus de quartiers défavorisés, rencontrant des difficultés pour trouver des entreprises en dehors de leur lieu de vie, où effectuer leur stage.
Ces stage doivent,  en particulier, permettre aux jeunes d’acquérir les codes afin  de faciliter leur insertion future dans la société et de les aider à choisir leur orientation pour la suite d leur scolarité.
Par ailleurs, il est indispensable que dès le collège, les élèves découvrent les différentes voies de formation, dont l’apprentissage. Nous allons œuvrer dans ce sens avec le chef du service académique et de l’orientation (CSAIO) à l’aide du dispositif  « Parcours Avenir ».
Concernant les Conseillers de l’Enseignement Technologique (CET) leur mandat a été prorogé d’une année.
                                                                                            (texte transmis par M. Claude GARNIER)
                                           

INTERVENTION DE M. Denis HERRERO


Vous trouverez en annexe l’intégralité du texte que nous a transmis M. HERRERO du fait que par manque de temps, il n’avait pu présenter l’ensemble de son exposé.
TOURISME DE LOISIRS ET PATRIMOINE
M.BAUX, nous informe que plusieurs colloques de très haut niveau se sont tenus les 25 et 26 juin à Gréoux les Bains, auxquels participait un Cardinal envoyé du Vatican, responsable des migrants et qui a particulièrement apprécié la qualité des débats.
Du fait que nous avons choisi comme thème des challenges AFDET 2015.2016.2017 les diverses formes de tourisme (affaires, loisir, patrimoine et développement durable), de tels colloques nous aident à la construction de nos futurs objectifs.
RELATIONS AVEC LES ARMÉES
Au cours de l’année scolaire 2014/2015 les relations se sont poursuivies avec l’adjoint du Gouverneur Militaire de Marseille, ainsi que du CIRFA interarmées et le milieu maritime.


INTERVENTION DE M. Marc JEUNE


M. JEUNE représente l’AFDET dans la région du pays d’Aix afin  de faire connaitre  l’AFDET dans les collèges et les instituts de formation où l’on ne la connait pas forcément, et des efforts restent à faire dans ce but. Le CFA BTP d’Aix les Milles, un  des plus gros de la région a organisé une journée « portes ouvertes » à laquelle M. JEUNE a participé, et a questionné les élèves et les professeurs ; il est nécessaire de poursuivre nos actions en vue de faire connaitre l’AFDET.
Une visite officielle du CFA a été organisée le 4 juin 2015 pour l’AFDET à laquelle une délégation de notre association a participé  et a reçu un excellent accueil, les affiches de l’AFDET ornant largement les murs de l’établissement.
Une réunion de travail et de réflexion est prévue pour étudier ce qu’il est possible de faire au-delà de cette visite afin de poursuivre les relations.
Possibilité d’u  projet d’accompagnement des lauréats qui quittent l’établissement, analyses de C.V., problèmes d’illettrisme etc.
Le CFA  propose des interventions pour travailler sur les compétences comportementales et le comportement en milieu professionnel, où les membres de l’AFDET  ont un  rôle à jouer.


MÉTIERAMA


M .DE VARGAS, nous informe que le salon MÉTIERAMA se tiendra les jeudi, vendredi et samedi  21,22 et,23 janvier 2016 dans le HALL 2, du Parc Chanot, et bien  entendu tous les membres de l’AFDET y sont conviés.
Simultanément, se déroulera dans le HALL 1 le Salon de l’Étudiant seulement les vendredi  et samedi, 22 et 23 janvier. Ces deux salons sont complémentaires et s’adressent à deux publics différents.

INTERVENTION DE M. ABGRALL


Deux réunions de réflexion sur l’apprentissage se sont tenues les 28 mai et 17 septembre
M. ABGRALL  insiste sur la qualité des échanges, la qualité des participants au groupe  et la capacité de l’AFDET à réunir des personnes d’horizons différents, tout cela donnant un  sens à cette réflexion.
Il remercie les personnes qui se rendent dans son établissement (10 personnes à la réunion du 17). Ce groupe est ouvert à toute volonté de participation.
Les prochaines réunions auront lieu :
Les 2 et 26 novembre à 14h30 au Lycée LA FOURRAGÈRE
Dans un  premier temps  l’état des lieux de l’apprentissage doit se poursuivre et nécessitera plusieurs réunions pour ajuster et arriver à faire un ensemble de propositions très claires pour tout le monde. Vaste sujet !!
Nous devons fixer une échéance au mois de mars pour faire le compte rendu des travaux sur l’apprentissage en tant que deuxième voie en formation initiale, avec  la possibilité de préparer les mêmes diplômes professionnels et rendre accessible ce parcours à tous les jeunes qui souhaitent le pratiquer.
Discussion sur le projet de fusion entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation, avec des positions très diverses.
Le taux d’apprentissage est en diminution, mais on ne dispose pas des chiffres nationaux,  qui nous permettraient d’identifier  les causes de cette diminution.
La mixité des préparations pourrait constituer un  début de formation dans un établissement d’enseignement professionnel avec un  tronc commun au sein  d’un e 2nde professionnelle, et pour les deux dernières années le choix de la voie de l’apprentissage ou la voie scolaire initiale.
Mixité  des situations d’apprentissage dans certains établissements qui oint déjà au sein d’une même classe des jeunes en formation initiale et en formation en alternance.
Concernant l’orientation une circulaire remplace le projet individuel par un projet d’avenir qui permet à un élève de contribuer à la réalisation de son  projet d’orientation depuis la sixième jusqu’à la terminale.

 

INTERVENTION DE M. KASTLER


M.KASTLER rend compte de quelques points évoqués lors de la dernière réunion nationale de l’AFDET(administrateurs,  présidents de sections et délégués) à laquelle il a participé ainsi que M. BAUX  et M. INGOGLIA.
M. Roger MONGEREAU (membre de notre section, ancien vice-président national de la CGPME et ancien Président de Métierama) a été élu Président national de l’AFDET en remplacement, de M. Claude BESSAC.
Le nouveau Président a notamment souligné ses trois priorités :
Assurer une bonne pérennité de l’AFDET grâce à une stabilisation financière.
Se retrouver tous autour des valeurs portée par l’AFDET  tant  dans l’intérêt des jeunes que celui des entreprises.
Développer au sein  de l’AFDET, un meilleur équilibre entre le monde éducatif et le monde économique, ainsi qu’entre le national et les sections.
En ce qui concerne le CLEE,  notre section a fait remonter en mars dernier des propositions afin que l’AFDET nationale les transmette au Ministère. M. MONGEREAU les a mis à l’ordre du jour, car il estime que lorsque les sections font un  travail, celui-ci ne doit pas être mis de côté.
Par ailleurs, des dispositions ont été prises afin  d’améliorer les échanges non seulement d’informations mais également de réflexions et de propositions portant sur l’enseignement technique et plus largement la formation professionnelle.
Ainsi la section 13-04-05, ainsi que celle du Languedoc-Roussillon ont transmis au pôle A, Conseil d’Administration et Conseil d’Orientation de l’AFDET nationale, des propositions portant sur le développement des CLEE.
Un groupe de travail a également été mis en place, co-animé par J.C. ABGRALL et R.KASTLER afin de travailler sur « l’apprentissage » (deuxième voie de formation professionnelle initiale avec les mêmes droits pour les jeunes que ceux des lycées professionnels, technologiques, universitaires ou en grandes écoles)
Il apparait que les questions aux sections proposées par M.MERMET correspondent bien à celles déjà abordées dans le groupe travaillant sur l’Apprentissage.  Elles pourront donc être abordées aussi par ce groupe. D’autres thèmes seront ensuite proposés par le groupe national du pôle3.
                                                                                     (texte complété par M. Kastler)

LYCÉE BEAU DE ROCHAS à DIGNE


Monsieur Claude LENZI proviseur du Lycée professionnel à Digne, nouvel adhérent de l’AFDET est venu nous présenter son établissement et nous dire sa satisfaction d’être parmi nous. Nous le remercions chaleureusement, malgré ses multiples occupations d’avoir fait le déplacement pour nous rencontrer, et nous lui souhaitons la bienvenue.

Beaucoup de projets nous attendent et nous demanderont beaucoup d’investissement pour les mener à leur terme, mais nous sommes certains que chacun aura à cœur de participer à cette aventure très motivante.

                                                                                            Juliette OSTY